Le coeur de nos engagements

18 septembre

Le parcours qualité du bol

L’histoire d’un papa qui nous contacte le 10 septembre 2015 parce qu’il a trouvé des vers dans un de nos produits.

Sur ce blog nous partageons depuis longtemps avec vous les coulisses de notre fabrication.

Ces derniers jours, vous avez peut-être vu une vidéo qui montre un de nos produits avec trois vers !!!!!!!!!!!! Quelle horreur !

Chez nous, chacun s’interroge. Comment est-ce possible ? Ca s’explique ? Y a-t-il d’autres produits concernés ? Quand nous vous disons que la qualité est notre engagement quotidien, ce n’est pas une phrase en l’air, pour faire bien. C’est vrai. C’est dans notre ADN. C’est sur ce principe que repose la confiance que tant de mamans et de papas nous accordent depuis tant d’années.

Alors vite, tout le monde sur le pont. Il nous faut comprendre, et réagir immédiatement. D’abord, après nous être assurés qu’aucun enfant n’avait consommé ce produit et avoir partagé l’émotion des parents, nous récupérons le produit et nous entamons une série d’expertises, y compris avec des labos indépendants. Quelques jours après, quelles sont les conclusions ?

  • Nous avons retracé le parcours du produit : il a été fabriqué le 25 juin 2015, livré le 27 juillet 2015 vers une grande surface.
  • Un trou a été trouvé sur la collerette du bol, provoqué par un rongeur. Cette rupture de l’étanchéité a permis à un insecte de s’introduire dans le bol et d’y pondre.
  • Un biologiste (spécialiste de ces animaux invertébrés) a livré l’âge des vers : environ 3 semaines.  Le produit a donc été endommagé fin août 2015.
  • Enfin, pour être certain, des simulations ont été réalisées en usine tout au long de la chaine de production : remplissage, traitement thermique, conditionnement, stockage… Elles ont permis de confirmer que ce trou ne pouvait pas être présent au moment du remplissage du bol, car il aurait été immédiatement identifié comme « non-conforme » et éjecté de la chaîne de fabrication.

Un rongeur est donc à l’origine de ce problème isolé. Sale bête !

Ceci dit, nous n’allons pas en rester là. Nous avons lancé des études, car notre préoccupation aujourd’hui, c’est bien de faire en sorte que cela ne se reproduise plus.

Voilà toute l’histoire. Nous vous devions ces explications. Nous sommes touchés par les marques de sympathie que nous avons reçues et nous vous en remercions.

 

L’équipe Blédina

0
blablas

À vous ...

*

Recopiez le code écrit dans l'image ci dessus. Le CAPTCHA est une protection anti-spam.

* Ces champs sont obligatoires.